Léonard de Vinci – l’enfance d’un génie.

Il suffit d’un texte éclairé tiré du livre éponyme de Brigitte Kernel, d’une adaptation intelligente de Sylvia Roux, d’une fine mise en scène de Stéphane Cottin et d’un acteur lumineux et sensible Grégory Gerreboo, quelques mannequins de bois  et un grand carnet pour découvrir et vivre l’enfance de Léonard de Vinci. L’heure et demie passe trop vite en leur compagnie. A découvrir en famille au Studio Hébertot, le samedi à 17 heures, jusqu’au 5 janvier. C’est un excellent complément à la belle exposition du Louvre.

Girls and boys –

Si vous cherchez à aller au théâtre, vous avez, peut-être oubliée ma recommandation de l’année dernière. Vous serez subjugué par l’éblouissante Constance Dollé qui est la principale interprète de Girls and Boys. C’est au Théâtre du Petit Saint Martin jusqu’au 30 novembre.

Groedland

Le rideau s’ouvre, un courant d’air frais arrive et ne nous quitte plus, sans doute pour nous mettre dans l’ambiance du Groedland. Un lit simple, un piano qui égrène seul quelques notes de Bartok, un doudou, un cabas, pour une mise en scène inexistante de Pierre Pradinas. La malheureuse comédienne Géraldine Danon dit son texte (Pauline Sales) du mieux qu’elle peut.  Sans queue ni tête, le spectateur erre avec elle pendant 1H 30, sans comprendre où cela la mène et s’ennuie. A EVITER. C’est à La Scala où il y a d’autres spectacles formidables.

Le Don

Donner ou ne pas donner ! Pierrette Dupoyet tente de répondre à la question dans sa nouvelle pièce/fiction Le DON. Avec sa sensibilité habituelle, elle raconte l’histoire d’une mère et de sa fille en état de mort cérébrale. Beaucoup d’émotion, de l’espérance, de la vie, vous avez encore une chance de l’applaudir dimanche 24 novembre à 14 H30  au théâtre de la Contrescarpe.

FUNNY GIRL.

50 ans après le film et son interprète Barbra Steisand, c’est Christina Bianco qui joue Funny Girl ; elle est formidable, drôle, émouvante, pétillante. Tout est parfait : la troupe de chanteurs/danseurs, la mise en scène (Stephen Mear), les costumes, l’éclairage, la chorégraphie et l’orchestre. 2 H 30 de bonheur. Réservez au plus vite au charmant théâtre Marigny blanc et or du mardi au samedi à 20 heures, le samedi à 15 h, le dimanche à 16 h jusqu’au 5 janvier prochain.

Rouge.

Comment parler de l’Art, de la vision de l’Art Contemporain et de son côté mercantile ? Le peintre Mark Rothko et son assistant sont face à face sur la scène transformée en atelier du théâtre Montparnasse.  Niels Arestrup et Alexis Moncorgé les incarnent magistralement. Ne manquer pas d’aller les admirer à travers le dialogue de John Logan, vous avez jusqu’au 22 décembre pour voir Rouge.

Jungle Book

 Jungle Book ou le Livre de la Jungle revu et mis en scène par Robert Wilson, il faut apprécier ses mises en scène pour aimer ce spectacle. Ce sont une succession de différentes scènettes retraçant l’histoire de Mowgli. Cest trop décousu pour que les enfants de 8/10 ans qui ne connaissent pas l’histoire puisent suivre. Les petits comme les grands découvriront avec plaisir les masques des différents animaux, la musique live et les éclairages et ombres chères à Robert Wilson. Les mots en anglais étaient incompréhensibles avec un mauvais accent accentué par  les micros, dommage. C’est au théâtre 13, place d’Italie jusqu’au 8 novembre.

Les Justes.

Les soirées se suivent et se ressemblent. Deux soirs de suite au théâtre pour voir des pièces adaptées au goût du jour de grand texte ne supportent pas la comparaison. Pourquoi ajouter de la musique au magnifique texte d‘Albert Camus ‘Les Justes‘ et surtout pourquoi faire vociférer des jeunes comme un choeur  sur des thèmes à la mode tels le capitalisme, le climat et autres sujets; avec un micro tous les maladroites dictions s’entendent. Pour revenir à la pièce, doit-on tuer pour faire entendre ses idées et sa cause, ô combien d’actualité depuis quelques années ? Elle est mise en scène avec un décor sobre et efficace. Sabrina Doulebov est touchante dans le rôle de Dora. Je suis passée à côté de l’intention de Abd Al Malik d’en faire une tragédie musicale.