Apollinaire, aurevoir, adieu.

Pierrette Dupoyet narre la brève rencontre dans un train de Guillaume Apollinaire et d’une jeune institutrice Madeleine Pagès. Création, mise en scène et interprétation de Pierrette Dupoyet, elle fait revivre avec brio les émois de cette jeune fille dont la vie fût à jamais bouleversée par cette éphémère rencontre. Instant magique dans un lieu non moins magique : une splendide péniche La balle au bond, sur le quai Malaquais, face à l’Académie Française. Programmation intelligente d’Hélène Tirole pour son association ‘lemotdanstoussesarts.fr’ à suivre. Je vous conseille de me suivre en avril prochain sur les traces de l’aventurière Alexandra David-Néel, jouée par la même excellente Pierrette Dupoyet.

Ich Bin Charlotte

ich-bin-charlotte.jpgDécevant, c’est le 1 er mot qui me vient à la bouche pour parler de cette pièce. Inspirée d’une histoire vraie d’un travesti qui survécu aux régimes nazi et communiste. Thierry Lopez est « Ich Bin Charlotte« . A jouer tous les rôles, on a du mal à suivre. Il manque la main du metteur en scène Steve Suissa pour le cadrer. Je n’ai pas accroché et n’ai ressenti aucune émotion. C’est au théâtre Poche Montparnasse à 19 heures.

J’ai rencontré Dieu sur Facebook.

Cette pièce écrite et mise en scène par Ahmed Madani explique le mécanisme de manipulations de très jeunes filles fragiles à travers Facebook. Les adolescents et leurs parents sont concernés par ce sujet de société. Très bien interprétés par Mounira Barbourch, Louise Legendre et Valentin Madani. N’hésitez pas à consulter leur site madanicompagnie.fr pour voir les dates et lieux des prochaines représentations jusqu’au 22 février 2019.

Table top Shakespeare. Tout Shakespeare sur une table de cuisine.

img_8997.jpgCela va vous surprendre, je suis presque à court d’adjectifs élogieux pour définir ce cycle Shakespeare qui se termine aujourd’hui au Théâtre de la Ville – Pierre Cardin. Commencé le 11 octobre, les chanceux qui ont réservé des places suffisamment tôt, on peut découvrir les tragédies et comédies conçues et crées par Forced Entertainment. Six acteurs ont pris chacun 6 pièces de l’auteur. Ils ont choisis pour représenter leurs personnages des objets du quotidien.  La magie opère, c’est passionnant de s’attacher à un des ces objets. Une diction impeccable, un anglais facile, un résumé des intrigues rendent à ces pièces d’une heure un côté féerique. C’est surprenant et ludique. Une table, une chaise, des objets et des comédiens excellents, cela suffit à produire du grand théâtre.

SAND prénommée George.

george-sand.jpgFemme, mère et grand-mère, George Sand n’a pas été que le grand écrivain et la compagne de Musset et de Chopin. Pierrette Dupoyet nous invite à découvrir d’autres facettes de cette femme qui se voulait libre. Pierrette Dupoyet déploie tout son talent d’écrivain, d’interprétation et de la mise en scène pour la faire vivre pendant une heure passionnante. C’est au théâtre de la Contrescarpe les dimanches du 14, 21,28 octobre à 15 heures. A voir absolument.