Pièce d’histoire

Pièce d’Histoire

Il y avait foule hier soir pour la présentation de la nouvelle collection ‘Pièce d’Histoire‘ co-signée avec Stéphane Bern. De Dagobert à à Napoléon, d’Artagnan, Louis XIV sans oublier la Tour Eiffel vous les trouverez à la belle boutique du Musée de la Monnaie, 11 quai Conti. Venez les découvrir et les acheter pour aider à sauver notre patrimoine. 1 euro pour chaque pièce achetée.

Helena Rubinstein – L’aventure de la beauté.

Née en 1872 à Cracovie, rebelle, refusant de se marier, en 1896, Chaja est envoyée en Australie par sa famille avec seul viatique, une crème de soins pour protéger sa peau. elle prendra le prénom d’ Helena. Elle reviendra à Vienne fortune faite en 1905. En 1932, elle y ouvrira son premier institut de beauté. Cette exposition au mahJ retrace son incroyable odyssée dans le monde de la beauté et des arts. Vous avez jusqu’au 25 août pour la voir.

Thomas Schütte : trois actes.

Elève de Gerhard Richter, Thomas Schütte est reconnu comme l’un des grands artistes contemporain. Il travaille la céramique, le bronze, l’acier, le verre, sans oublier l’aquarelle. Ses nombreuses oeuvres sont présentées à la Monnaie, 11 quai Conti jusqu’au16 juin. C’est passionnant de découvrir toutes les facettes de cet artiste très complet. A voir.

Grayson Perry

La classe supérieure 5 ème tapisserie

Vous avez jusqu’au 3 février pour aller dans les magnifiques bâtiments de la Monnaie de Paris pour découvrir cet artiste contemporain anglais ‘travesti’ Grayson Perry méconnu en France. l’exposition ‘Vanité, Identité, Sexualité’ reflète sa double identité. Ses oeuvres en céramique, ses tapisseries, ses sculptures sont autant de facettes de sa personnalité. C’est vraiment différent, intéressant et superbe.

Grand Palais

  • Qui connait aujourd’hui le Crystal Palace bâti à Londres en 1851 (détruit par un incendie en 1936) ? Ainsi commence la visite passionnante de l’extérieur du Grand Palais. Pierre Lamalattie, journaliste érudit, romancier, peintre et nous raconte la naissance et l’évolution du Grand Palais de sa naissance en 3 ans pour l’Exposition Universelle en 1900 à aujourd’hui. Les nombreux architectes s’inspirèrent de cet édifice en verre, telle une serre. De nombreux sculpteurs, méconnus de nos jours, se partagèrent les créations des diverses statues, quadriges, bassin qui ornent ce monument. Je ne puis tout vous raconter en si peu de lignes, sachez qu’un ruisseau coula sous ses fondations, peu solides; que Pétain fit fondre des statues (celles des féministes) pour en faire des cannons; que Malraux faillit détruire l’édifice entier n’aimant pas l’art semi baroque, qu’un 1993, des boulons tombant de la nef, le Grand Palais ferma ses portes jusqu’en 2005. D’énormes travaux de restauration et de transformation débuteront en décembre 2020 et s’achèveront au printemps 2023.

MIRO

femme avec fond baroque

Plein de facettes inconnues/méconnues à découvrir au Grand Palais avec cette énorme exposition dédiée au peintre catalan Joan Miro. Il ne laissera pas influencer par ses contemporains Picasso, Braque, Léger, Gris. Il arrivera à la fin de sa vie au but qu’il s’était fixé à l’abstraction. Eclectique, il réalisera des céramiques et des sculptures, il illustra les livres d’amis poètes. C’est à voir jusqu’au 4 février 2019.

Les Huguenots.

img_8282.jpgBelle et intelligente mise en scène (Andreas Kriegenburg), des décors légers et poétiques servant  aussi bien aux amours des uns qu’aux guerres de religion de tous (Harald B.Taylor), costumes ravissants et seyants intemporels aux couleurs allant du prune au magenta en passant par tous les tons pourpres (Tanja Hofmann), direction musicale impeccable (Michele Marlotti),  Les Huguenots sont une réussite. Cela fait du bien de voir/d’entendre un opéra aussi long sans une once d’ennui. Si vous pouvez y aller c’est à l’Opéra Bastille jusqu’au 24 octobre.