Un jour de pluie à New York.

Les aventures de deux étudiants décident de passer un week-end à New York en amoureux. Cela ne se déroulent pas comme ils le pensaient. De charmants jeunes acteurs filmés à New York par un Woody Allen toujours en forme, ils ne boudent pas leur plaisir, moi non plus. Un film léger et charmant, sans prétention, bien agréable à regarder.

Late Night

Formidable Emma Thompson qui interprète avec brio le rôle d’une présentatrice d’un show télévisé : Late night. Femme blanche de 56 ans à Hollywood, elle se bat pour garder son émission.  La pétillante Molly (Mindy Kaling),venue d’une complexe chimique, est engagée dans l’écriture des sketches, pour avoir une femme dans l’équipe des écrivains. A voir pour se distraire sans arrière pensée.

Vif-Argent.

Entre rêve et réalité, vie et mort, romance et fantastique, visible et invisible, ce joli film de Stéphane Batut a reporté le prix Jean-Vigo. N’hésitez pas à aller le voir et suivre les pas de Juste et d’Agathe – formidables Thimothée Robart et Judith Chemla – dans les quartiers populaires de Paris. Vous serez émus par cette émouvante histoire d’amour mise en valeur par une belle photo.

Once upon a time in…Hollywood.

Ce très long (2H40) et dernier film de Quentin Tarantino sur les années 60 à Los Angeles mêle réalité et fiction. Merci à Eliane de nous avoir signalé que la fin du film avait été changée entre sa présentation au Festival de Cannes et sa sortie en  salles. Le film est devenu incompréhensible. A voir uniquement pour sa pléiade d’acteurs avec une mention particulière à Léoardo DiCapricio en acteur alcoolique « has been » et Brad Pitt en sa doublure-cascade.

 

Dumbo

Nouvelle version réalisé avec talent par Tim Burton, à voir en famille avec les plus de 8 ans. Les thèmes chers à l’auteur sont bien présents : le passé avec le cirque et ses traditions et le futur avec un parc Dreamland (qui n’en a que le nom) qui brulera à la fin. Le combat entre les marginaux contre les capitalistes qui s’inclineront devant l’entraide, la gratuité et la poésie. 1 H 50 de plaisir à suivre les aventures de l’éléphanteau aux grandes oreilles.

Green Book, sur les routes…

Si vous ne l’avez pas encore vu, je ne saurai trop vous recommander chaudement ce film de Peter Farrelly. Inspiré d’une histoire vraie, la rencontre d’un pianiste renommée mondiale de couleur et de son chauffeur blanc un peu mafieux chargé de le conduire et de le protéger, lors d’une tournée de concerts dans le Sud, au temps de la ségrégation. A voir.

VICE

Le portrait édifiant et sans complaisance de l’ancien cow-boy du Wyoming Dick Cheney, secondé par son épouse, devenu en plusieurs décennies, du technocrate de la ligne dure des néo-conservateurs américains à vice- président des Etats-Unis de George W.Bush. Christian Bale l’interprète magistralement. A découvrir les dessous nauséabonds de la politique, toujours d’actualité.

Le château de Cagliostro

Après 40 ans, ce film de Yayao Miyazaki sort enfin sur les écrans. Inspiré de Maurice Leblanc, son héros s’appelle Lupin, et de Paul Grimault dont le château du film rappelle celui de ‘la bergère et le ramoneur’. Ne manquez pas ce dessin animé aux couleurs chatoyantes. O combien d’actualité car ayant pour toile de fond la fausse monnaie et les Etats voyoux ! A partir de 8 ans.