Mary Said What She Said.

Subtilement mise en lumière par la magie de Robert Wilson, une silhouette évolue gracieusement sur la scène. Habillée d’une somptueuse robe mordorée, Isabelle Huppert monologue pendant 1 H 45. Une performance très applaudie. On peut regretter que pendant toute le première partie la musique trop forte couvre la voix de l’actrice pourtant équipée d’un micro ! Le texte répété est incompréhensible et toutes ses ‘Mary’ nous perdent comme un puzzle dont on ne retrouve pas la bonne pièce. Je me suis ennuyée et le fait d’être très mal assise n’a pas peu contribué à la longueur de la soirée. A voir jusqu’au 6 juillet.

Rembrandt, Vermeer, et autres merveilles…

Mon musée préféré à Amsterdam est le Rijks Museum. Il faut mieux réserver et planifier sa visite avant votre séjour pour être sûr d’avoir le temps de voir une partie de ses oeuvres. Pour le moment, c’est une splendide exposition pour fêter les 350 ans de Rembrandt, où peintures et gravures se mêlent.

Prévoir suffisamment de  temps pour voir aussi leurs porcelaines (Meissen, Delf), leurs tableaux ( Van Gogh, Goya),leurs statues indonésiennes et autres…. Je ne peux tout énumérer. Comparer au Louvre et vous aurez une idée de la richesse de ce musée où les objets sont présentés sous leur meilleur jour.

Rembrandt et le Mauritshuis .

Il est facile de prendre le Thalys pour aller en 3 heures à La Haye pour visiter le Musée Mauritshuis. Ce musée possède l’une des plus importantes collection des tableaux du Maître. Une douzaine de tableaux sont présentés tous plus beaux les uns que les autres. Vous avez jusqu’au 15 septembre pour vous organiser pour la voir.

La diversité et la richesse des peintures du musée sont exceptionnelles. Des Vermeer côtoient Franz Hals, Bruegel, Rubens, Willem va Haecht, Jacob va Hulsdonck… L’ensemble est éblouissant.

 

Tristan et Isolde.

Je ne vais pas vous résumer l’histoire d’amour éternel entre ces amants. La baguette énergique d’Alain Altinoglu a dirigé avec fougue son orchestre, les chœurs, Bryan Register (Tristan), Ann Petersen (Isolde), Nora Gubisch (Brangäne) et le Roi Marc Franz-Joseph Selig et tant d’autres aussi excellents. De sobres et élégants décors et d’astucieux éclairages ajoutent de la magie à cet opéra de Wagner qui se joue à la Monnaie de Bruxelles jusqu’au 19 mai.

Océanie

Quelques 170 objets, venus de la Nouvelle Guinée, de l’Ile de Pâques, d’Hawaï et de Nouvelle-Zélande, sont rassemblés au Musée du Quai Branly.  Ces statues, pirogues, pagaies, coiffes sont échangés et voyagent d’une île à l’autre. L’eau relie ses peuples et les sépare. C’est le 250 ème anniversaire de l’explorateur anglais James Cook, d’où cette exposition Océanie, à découvrir jusqu’au 7 juillet.