Pupille

Merci, Françoise, de m’avoir conseillé d’aller voir ‘Pupille‘. Il est rare de voir un film émouvant et vrai sur les assistantes sociales. Il décrit parfaitement les problèmes de l’adoption et le quotidien de ce travail ingrat mais indispensable. Formidables acteurs.

Grand Palais

  • Qui connait aujourd’hui le Crystal Palace bâti à Londres en 1851 (détruit par un incendie en 1936) ? Ainsi commence la visite passionnante de l’extérieur du Grand Palais. Pierre Lamalattie, journaliste érudit, romancier, peintre et nous raconte la naissance et l’évolution du Grand Palais de sa naissance en 3 ans pour l’Exposition Universelle en 1900 à aujourd’hui. Les nombreux architectes s’inspirèrent de cet édifice en verre, telle une serre. De nombreux sculpteurs, méconnus de nos jours, se partagèrent les créations des diverses statues, quadriges, bassin qui ornent ce monument. Je ne puis tout vous raconter en si peu de lignes, sachez qu’un ruisseau coula sous ses fondations, peu solides; que Pétain fit fondre des statues (celles des féministes) pour en faire des cannons; que Malraux faillit détruire l’édifice entier n’aimant pas l’art semi baroque, qu’un 1993, des boulons tombant de la nef, le Grand Palais ferma ses portes jusqu’en 2005. D’énormes travaux de restauration et de transformation débuteront en décembre 2020 et s’achèveront au printemps 2023.

Apollinaire, aurevoir, adieu.

Pierrette Dupoyet narre la brève rencontre dans un train de Guillaume Apollinaire et d’une jeune institutrice Madeleine Pagès. Création, mise en scène et interprétation de Pierrette Dupoyet, elle fait revivre avec brio les émois de cette jeune fille dont la vie fût à jamais bouleversée par cette éphémère rencontre. Instant magique dans un lieu non moins magique : une splendide péniche La balle au bond, sur le quai Malaquais, face à l’Académie Française. Programmation intelligente d’Hélène Tirole pour son association ‘lemotdanstoussesarts.fr’ à suivre. Je vous conseille de me suivre en avril prochain sur les traces de l’aventurière Alexandra David-Néel, jouée par la même excellente Pierrette Dupoyet.

MIRO

femme avec fond baroque

Plein de facettes inconnues/méconnues à découvrir au Grand Palais avec cette énorme exposition dédiée au peintre catalan Joan Miro. Il ne laissera pas influencer par ses contemporains Picasso, Braque, Léger, Gris. Il arrivera à la fin de sa vie au but qu’il s’était fixé à l’abstraction. Eclectique, il réalisera des céramiques et des sculptures, il illustra les livres d’amis poètes. C’est à voir jusqu’au 4 février 2019.

Bohemian Rhapsody

Sur le conseil d’amies j’ai été voir ce film sur la vie de Freddie Mercury que je ne connaissais à peine de nom et encore moins ses chansons, sauf son duo avec M.Caballé et ‘We are the champions’. L’acteur Rami Malek est formidable, la vie de ce groupe incroyable, A découvrir au plus vite.

SPLIT

50 minutes de bonheur en voyant le ballet Split de la chorégraphe australienne Lucy Guerin. Pour une fois la nudité d’une danseuse est amplement justifiée ! Une danseuse habillée et une danseuse nue côte à côte pour montrer le travail des muscles.  Le tout scandé par des vagues de percussions délicates qui rythment ce travail, admirable. A voir si vous le pouvez au théâtre des Abbesses jusqu’au 8 décembre.

Venise – les arts et l’Europe au XVIIIe siècle.

Les peintres, les sculpteurs, les écrivains, les compositeurs donnent un lustre inégalable à cette République indépendante depuis le Moyen-Age. Cette exposition sur Venise au Grand Palais illustre au travers de tableaux, de sculptures, de costumes, de marionnettes, d’objets la richesse et l’opulence de cette période. A voir jusqu’au 21 janvier.

Ich Bin Charlotte

ich-bin-charlotte.jpgDécevant, c’est le 1 er mot qui me vient à la bouche pour parler de cette pièce. Inspirée d’une histoire vraie d’un travesti qui survécu aux régimes nazi et communiste. Thierry Lopez est « Ich Bin Charlotte« . A jouer tous les rôles, on a du mal à suivre. Il manque la main du metteur en scène Steve Suissa pour le cadrer. Je n’ai pas accroché et n’ai ressenti aucune émotion. C’est au théâtre Poche Montparnasse à 19 heures.