Les brasseries

Les brasseries se suivent et ne se ressemblent pas ! Les toilettes de Chartier  Montparnasse (les 2 ph. à gauche) sont vraiment sales, il est est vrai qu’il était tard; facile d’accès, car de plein pied. Celles de la brasserie de Deux Palais, impeccable mais avec un escalier un peu raide pour y accéder.

A ces idiots qui osent rêver.

Deux charmants comédiens Céline Devadan  (+ écriture et mise en scène) et Thibault Amorfini se donnent la réplique dans cette comédie romantique ‘A ces idiots qui osent rêver‘ qui commencent sur un banc public. Lieu de leur rencontre, il deviendra le théâtre de l’évolution de leurs sentiments. Pour bien commencer la rentrée, ne manquer pas de voir cette pièce au théâtre Essaion, jeudi à 19 H15 et vendredi à 21 H30; ce n’est que jusqu’au 4 octobre.

Pierric – homme encadré sur fond blanc.

Courrez vite voir ce magnifique spectacle burlesque de Pierric qui conjugue magie et illusion. Ce mine est  de la même famille que Buster Keaton, Jerry Lewis ou Tati. Enfermé dans une pièce blanche avec 2 portes, il tente en vain de s’échapper. Je ne vous en dirait pas plus. Allez le découvrir au théâtre Tristan Bernard, jusqu’au 31 août seulement.

Ile de Mainau à Constance.

Beaucoup de monde pour visiter cette île magnifique de 45 hectares remplie d’arbres centenaires, de fleurs et d’une énorme serre aux papillons. Toujours habitée par les descendants des Bernadottes. Festival de musique côtoie les millions de tulipes qui y fleurissent au printemps. Restauration agréable avec des produits naturels du lieu. Seul bémol, le prix de l’entrée de 21.50 euros l’entrée plus 5 euros de parking.

En Allemagne –

Tout propre, avec papier, eau et savon, dans les trains allemand et suisse !

A Constance, le grand magasin Karstadt et les restaurants ‘chez Léon’ et ‘Latinos’.

Les plus fleuris à la Mainau

A Radolfzell, les toilettes publiques, impeccable et joyeux.

Paris Romantique, 1815-1848.

Plus de 600 oeuvres : peintures , sculptures, costumes, accessoires, mobiliers sont regroupés pour retracer cette période bouillonnante dans tous les quartiers de la capitale. Les Tuileries, le Palais-Royal, la Nouvelle-Athènes (le 9 ème actuel), la cathédrale Notre-Dame sans sa flèche,  (Violet le Duc n’était pas passé par là), les Grands Boulevards. Les plus grands noms des peintres Ary Scheffer (portrait de Chopin), Delacroix, Girodet, Ingres, Vernet, Daumier côtoient les sculpteurs :  David d’Angers, Pradier et Préault; les écrivains Victor Hugo, Balzac,Georges Sand, Flaubert, Théophile Gautier; les musiciens Berlioz; Chopin, Liszt sous l’égide de la Duchesse de Berry arbitre des élégantes. A ne pas manquer c’est au Petit Palais jusqu’au 15 septembre.

L’Allemagne Romantique.

Ces dessins des musées de Weimar sont à découvrir au sous-sol du Petit Palais jusqu’au 1 er septembre. Les couleurs des murs changent suivant les thèmes jaune, vert turquoise, bleu, violet. Ils mettent en valeur les oeuvres de J.H. Füssli, J.H.W. Tischein,F.P. Reinhold, F.T Horny, A.L. Richter et A. Zingg.