Green Book, sur les routes…

Si vous ne l’avez pas encore vu, je ne saurai trop vous recommander chaudement ce film de Peter Farrelly. Inspiré d’une histoire vraie, la rencontre d’un pianiste renommée mondiale de couleur et de son chauffeur blanc un peu mafieux chargé de le conduire et de le protéger, lors d’une tournée de concerts dans le Sud, au temps de la ségrégation. A voir.

On est bien seul !

C’est dans cette petite galerie dédiée aux Elèves des Beaux-Arts que vous pourrez découvrir les oeuvres d’Arthur Tiar en hommage à sa grand mère et ses mots fléchés. Vous n’avez que jusqu’au 6 avril au Faubourg des Jeunes Artistes – 178 rue du Fb Saint Honoré.

Helena Rubinstein – L’aventure de la beauté.

Née en 1872 à Cracovie, rebelle, refusant de se marier, en 1896, Chaja est envoyée en Australie par sa famille avec seul viatique, une crème de soins pour protéger sa peau. elle prendra le prénom d’ Helena. Elle reviendra à Vienne fortune faite en 1905. En 1932, elle y ouvrira son premier institut de beauté. Cette exposition au mahJ retrace son incroyable odyssée dans le monde de la beauté et des arts. Vous avez jusqu’au 25 août pour la voir.

3 expositions au Musée Guimet

Infinis d’Asie, si vous aimez les photos vous serez séduits par cette splendide exposition de photos réalisées par Jean-Baptiste Huynh. N’hésitez pas à les découvrir jusqu’au 20 mai, au sous-sol.

J’ai préféré l’exposition Un firmament de porcelaines qui regroupent de magnifiques céramiques portugaises et chinoises aux décors glaçurés dans les tons bleus cobalt, blanc ou beige, inspirées de l’Iran dès le 8 ème siècle. Vous avez jusqu’au 10 juin pour les admirer.

Les miniatures de Fables d’Orient vous fascineront et vous amuseront car elles illustrent les fables de La Fontaine. Pour comprendre comment le général Court, officier français, est arrivé à la cour de Lahore et conseiller du sultan Ranjit Singh et… ses miniatures merveilleuses et drôles illustrées par le peintre Iman Bakhsh. C’est jusqu’au 27 mai. Ne ratez pas ces 3 expositions sur un même lieu. On peut déjeuner au sous-sol au restaurant un peu glauque mais bon.



Le sourire du chat.

La voix douce d’Elisabeth Amato nous invite à explorer les chemins pris par cette magicienne pour arriver à ce spectacle poétique et surprenant. Elle invite quelques personnes choisies, au hasard, pour l’accompagner par moment, pour mieux nous surprendre. Elle a deviné la date anniversaire de mon fils et surtout à trouver les prénoms des personnes auxquelles il pensait. Formidable. Vous pouvez la découvrir au Petit Montparnasse les samedis à 16 H 30; dimanches à 19 h et les lundis à 20 H 30.

Thomas Schütte : trois actes.

Elève de Gerhard Richter, Thomas Schütte est reconnu comme l’un des grands artistes contemporain. Il travaille la céramique, le bronze, l’acier, le verre, sans oublier l’aquarelle. Ses nombreuses oeuvres sont présentées à la Monnaie, 11 quai Conti jusqu’au16 juin. C’est passionnant de découvrir toutes les facettes de cet artiste très complet. A voir.

La collection Courtauld.

Renoir

N’hésitez pas à traverser Paris pour aller admirer une partie de la collection Courtauld.
D’admirables tableaux de Cézanne, Gauguin, Monet, Seurat, Sisley, Toulouse-Lautrec, Van Gogh, Pissarro, quelques ravissantes aquarelles de Turner sont exposés à la Fondation Louis Vuitton jusqu’au 17 juin. Prenez le temps de regarder le film de 12 minutes sur ce patron social avant l’heure et bien sur de se promener dans ce lieu avec une vue époustouflante sur Paris.

Promenade dans le Faubourg Poissonnière

Il suffit de pousser quelques portes pour découvrir les hôtels particuliers cachés dans cette rue bruyante. Des façades XVIII ou XIXe, des jardins disparus, des souterrains dissimulés et des usines désaffectées font la richesse de ce Faubourg édifié par Louis XIV. A découvrir sous la houlette érudite de Pierre André Hélène : lacollection1900@maxims-de-paris.com