Pour vous distraire …

Deux films policiers américains prenant pour vous changer les idées : A couteaux tirés (Knives out) et Brooklin Affairs.                                                                                              Pour vous faire voyager dans l’espace et le temps : Star Wars.

Soulages

Quelques toiles de Pierre Soulages sont exposées au Louvre à proximité de la galerie Apollon. Seuls Chagall et Picasso ont bénéficié de leur vivant de telles rétrospectives. A découvrir jusqu’au 9 mars, une autre façon de voir le noir.

 

 

 

Vincenzo Gemito

 

Vous n’avez plus beaucoup de temps pour aller découvrir les dessins et sculptures du sculpteur autodidacte napolitain Vincenzo Gemito. Cette première exposition permet de voir ces sculptures faites à l’âge 12, 15, 20, 25 ans. C’est au Petit Palais jusqu’au 26 janvier. Méfiez-vous, il ferme ses portes à 16H30 à cause des grèves !

Galerie Apollon

Le Louvre  est décidément le plus beau musée du monde!  Quel écrin royal pour nos tableaux, sculptures et autres chefs d’oeuvre; la galerie Apollon a rouvert après une sublime rénovation. Ces splendides plafonds ont été décorés par les plus grands artistes français. Elle renferme les joyaux ayant appartenus aux souverains de France. Ils sont réunis dans des vitrines  au milieu d’autres trésors de la Couronne. A ne pas manquer.

Pour les enfants petits et grands.

A la Comédie Saint Michel – A partir de 3 ans : Lali et les étoiles, Maxence ou le conte du métro et Le père Noël est enrhumé (le préféré des petits).
A partir de 8/10 ans : Le Petit Prince – Toujours émouvant, quelques jeunes acteurs joliment déguisés, de la compagnie Egrégore, jouent avec conviction l’aviateur, le petit prince, la rose, le renard, le serpent.                                                                                         Au Théâtre 13, côté Seine – A partir de 10/12 ans et les grands – Anne, ma soeur Anne – Un conte musical et macabre inspiré de Barbe Bleue. A voir jusqu’au 19 janvier

Maria Callas – Lettres & Mémoires.

Ce n’est pas la peine d’essayer d’avoir une place pour la dernière qui est ce soir ! Très beaux textes et mise en scène sobre et efficace de Tom Volf, jeux de lumière mettant en valeur Monica Bellucci, son élégance et sa beauté, font de cette soirée un moment émouvant. Elle dit/interprète ses lettres avec une intense émotion qui donne vie à Maria Callas. Je ne saurai trop vous recommander cette lecture si elle passait dans un autre lieu.