Thomas Schütte : trois actes.

Elève de Gerhard Richter, Thomas Schütte est reconnu comme l’un des grands artistes contemporain. Il travaille la céramique, le bronze, l’acier, le verre, sans oublier l’aquarelle. Ses nombreuses oeuvres sont présentées à la Monnaie, 11 quai Conti jusqu’au16 juin. C’est passionnant de découvrir toutes les facettes de cet artiste très complet. A voir.

La collection Courtauld.

Renoir

N’hésitez pas à traverser Paris pour aller admirer une partie de la collection Courtauld.
D’admirables tableaux de Cézanne, Gauguin, Monet, Seurat, Sisley, Toulouse-Lautrec, Van Gogh, Pissarro, quelques ravissantes aquarelles de Turner sont exposés à la Fondation Louis Vuitton jusqu’au 17 juin. Prenez le temps de regarder le film de 12 minutes sur ce patron social avant l’heure et bien sur de se promener dans ce lieu avec une vue époustouflante sur Paris.

Promenade dans le Faubourg Poissonnière

Il suffit de pousser quelques portes pour découvrir les hôtels particuliers cachés dans cette rue bruyante. Des façades XVIII ou XIXe, des jardins disparus, des souterrains dissimulés et des usines désaffectées font la richesse de ce Faubourg édifié par Louis XIV. A découvrir sous la houlette érudite de Pierre André Hélène : lacollection1900@maxims-de-paris.com

Anaïs Nin – une de ses vies.

La petite salle Christian Bérard du théâtre de l’Athénée, Louis Jouvet sert d’écrin à la rencontre d’Anaïs Nin, Henry Miller et sa femme June, triangle amoureux défrayant la chronique dans les années 60. Texte érudit et mise en scène précise de Wendy Beckett, acteurs convaincus et convaincants Célia Catalifo, Laurent d’Olce, Mathilde Libbrecht et Laurent Maurel; stylisme de Sylvie Skinazi, à la hauteur font de cette pièce une réussite. Il faut mieux avoir une connaissance minimale pour mieux découvrir cette femme féministe avant l’heure. A voir jusqu’au 30 mars.

Besançon

Musée du Temps

N’attendez pas l’été pour découvrir toutes les richesses de Besançon. Vous serez, comme moi, sous le charme de cette ville, impressionnée par ces richesses culturelles : son extraordinaire musée des Beaux-Arts, l’original musée du Temps, la citadelle édifiée par Vauban et ses musées, sans oublier la maison de naissance de Victor Hugo et la vielle pharmacie attenante. Ville des Frères Lumières, de Victor Hugo, ses maisons de pierre bleutée, sa brasserie Art Déco; elle n’est qu’à 2H 30 de Paris, en TGV. Aucune excuse pour ne pas y aller.

Ballade dans les passages du Palais Royal.

Passage Choiseul
Galerie Colbert – Eurydice

Nous avons déambulé des Galeries Vérot Dodat, Vivienne, Colbert au passage Choisel sous la houlette cultivée de Pierre André Hélène. Rachel, Marie-Clotilde de Savoie et son mari Jérôme de Savoie, Anne Corday et Marat, Colette, Eurydice et Orphée, Offenbach furent évoqués tout au long de notre promenade. N’hésitez pas à suivre le guide.

Franz Marc – August Macke

Franz Marc

L’aventure du Cavalier Bleu commence dès 1911. Un almanach éponyme est crée par V.Kandinsky et F.Marc destiné à regrouper l’avant-garde des artistes dans les domaines littérature, musique, peinture, art plastique… Plusieurs expositions regroupe les oeuvres de 14 artistes R.Delaunay, Vlaminck, Le Douanier Rousseau, A.Macke, Picasso. L’exposition présente des oeuvres de ces artistes influencés par Cézanne, Matisse et Kandinsky. A voir au Musée de l’Orangerie jusqu’au 17 juin.