Huysmans -De Degas à Grünewald.

Joris-Karl Huysmans est mis à l’honneur en tant que critique d’art au Musée d’Orsay et dans la pléiade en tant qu’écrivain surtout connu comme l’auteur d’ « A rebours ». Sous le regard de Francesco Vezzoli vous pouvez découvrir sur fond blanc, sur fond de papier peint et sur fond noir quelques magnifiques tableaux des dandys de l’époque par Forain, Boldini,  des  paysages et portraits de Manet, Monet, Caillebotte et Redon. A découvrir jusqu’au 1 er mars 2020. Ne pas oublier de voir en parallèle l’exposition au Musée de l’Orangerie sur Félix Fénéon autre critique méconnu.

Au Musée Cluny – 2 expositions

Mystérieux coffrets, estampes au temps de La Dame A La Licorne.                                  Cette exposition rassemble d’étranges coffres, des livres illustrés, des estampes à la gloire de Jean Ypres qui réalisa les cartons des tapisseries de La dame à la licorne, à découvrir jusqu’au 5 janvier.

L’Art en broderie au Moyen-Age.                                                                                                   D’admirables broderies à fils de soie, d’or et d’argent sont exposées. Elles sont méconnues, courrez les découvrir jusqu’au 20 janvier. Vous pouvez voir ces 2 expositions l’une après l’autre.

Doménikos Theotokopoulos, dit Greco

Merci Sophie d’avoir entendu, à l’entrée de l’exposition consacrée au Gréco cette « brève de musée »,  un échange entre deux visiteurs : ‘c’est plein de bondieuseries’ ! Nous étions fixées. Quel choc visuel devant la somptuosité des couleurs, la modernité des personnages de formes singulièrement allongées et la richesse de la composition de ces tableaux dont l’ensemble font de ce peintre de la Renaissance un peintre d’une modernité certaine. A admirer au Grand Palais jusqu’au 10 février 2020.

Félix Fénéon – Les temps nouveaux, de Seurat à Matisse.

A ne pas manquer cet intéressant hommage rendu à Félix Fénéon au Musée de l’Orangerie, jusqu’au 27 janvier 2020. Ce journaliste critique d’art, critique littéraire  fut l’ardent défenseur, entre autre,  de la peinture de Seurat, de la poésie de Mallarmé, de la prose de Joyce et précurseur de l’art africain et océanien pendant les années 20/30. Méfiez-vous toutes les autres salles du musée sont fermées pour rénovation, il y a foule !

Léonard de Vinci

Je devine que je vais faire des envieux puisque j’ai eu la chance de voir hier la magnifique exposition consacrée à Léonard de Vinci. C’est au Louvre jusqu’au 24 février 2020. Cela vaut vraiment la peine de réserver pour admirer les splendides études des draperies, des madones, des anges, des enfants, des chevaux; des manuscrits et l’ensemble des tableaux prêtés par de nombreux musées.

Hans Hartung – La fabrique du geste

Une importante rétrospective au Musée d’Art Moderne retrace la naissance de l’abstraction au travers de l’oeuvre de Hans Hartung. Les tableaux présentés par ordre chronologique montre la fulgurance de la peinture gestuelle. Aquarelle, fusain, gouache, acrylique, huile et photos, tous les outils sont employés. Hans Hartung fut célébré de son vivant et a peint jusqu’à sa mort. A voir jusqu’au 1 er mars 2020. Comptez une bonne heure en plus pour voir le Musée d’Art Moderne intelligemment rénové. Cela vaut vraiment le coup de voir les tableaux magnifiquement exposés de Dufy, Soutine, Bonnard, Delaunay, Derain,  Modigiani, Vuillard…..avec une belle lumière naturelle.

Tolkien – Voyage en Terre du Milieu.

bnf-tolkienjpg-e1571825262887.jpg

Formidable exposition ! Pas besoin de voyager jusqu’à la Bodlein Library d’Oxford pour découvrir le monde imaginaire de J.R.R. Tolkien, sa richesse et sa diversité. Manuscrits, dessins, aquarelles sont intelligemment accompagnés par des manuscrits et livres anciens de la BNF donnant une approche érudite de l’oeuvre de l’auteur. Cet universitaire, spécialiste de littérature anglaise et la langue médiévale a créé son propre univers avec sa langue et ses personnages que chacun peut s’approprier au cours de ses lectures. A découvrir absolument à la BNF jusqu’au 16 février 2020.