Kiki Smith

Une centaine d’oeuvres dédiés au corps féminin de cette artiste américaine Kiki Smith sont présentées au Musée de la Monnaie – 11 Conti. Bronze, verre, cire, plâtre, tapisserie et papier se côtoient dans les salons historiques . Je ne connaissais pas du tout cette artiste et peut-être pour être cela je ne suis pas arrivée à rentrer dans son oeuvre qui ne m’a pas touchée. A découvrir jusqu’au 9 février 2020.

20 ans d’acquisitions au Quai Branly.

Plus de 80 000 objets et photos ont été réunis depuis 1998 pour ce musée voulut par Jacques Chirac dédiés aux Arts d’Afrique et d’Océanie retraçant plus de 400 ans d’histoires des collections. Objets d’hier et d’aujourd’hui se côtoient. Je ne vous raconterai aucune histoire, à vous de les découvrir au Musée du Quai Branly jusqu’au 26 janvier 2020. Il faut compter deux bonnes heures tellement c’est intéressant, éclectique et dépaysant.

Musée de la Libération de Paris, musée du Général Leclerc, musée Jean Moulin.

Ces musées racontent l’engagement de deux hommes Philippe de Hauteclocque alias Leclerc et Jean Moulin pendant la Seconde Guerre Mondiale. Plus de 300 objets, documents originaux, photographies sont présentés chronologiquement sur plusieurs niveaux. Il est ouvert du mardi au dimanche de 10 à 18 heures dans un pavillon situé au-dessus d’un abri de défense passive utilisé comme poste de commandement. A voir avec des enfants à partir de 12/14 ans. Gratuit sauf la visite de l’abri.

Mondrian Figuratif.

La préfiguration précède l’abstraction. Le musée Marmottan présente quelques 70 tableaux de Piet Mondrian issues de cette période. Vous pouvez découvrir ces oeuvres moins connues de l’artiste achetées par son seul mécène et collectionneur Salomon B. Slijper qui l’aidèrent à vivre. Elles furent toutes offertes au musée à La Haye. C’est magnifique, à ne pas manquer de voir jusqu’au 26 janvier 2020.

Dos à la mode.

Le Palais Galliera et le Musée Bourdelle se sont associés pour présenter une exposition dont le thème est le dos. Des robes et des sculptures sont exposées au musée Bourdelle. J’ai trouvé cette exposition décevante après celle magnifique des robes de Balenciaga. A voir jusqu’au 17 novembre pour les splendides sculptures d’Antoine Bourdelle, son atelier et le jardin bien agréable.

Nous les arbres.

Beaucoup de personnes font la queue et se pressent pour voir cette exposition dans le vent : Nous les arbres, à la Fondation Cartier jusqu’au 10 novembre. Décevante, à part quelques dessins naïfs d’indiens d’Amazonie Brésilienne. Des films, des photos difficiles à voir tant il y a du monde.

Yan Pei-Ming

Quand vous irez au Musée d’Orsay voir la splendide exposition Degas à l’Opéra, vous pouvez jeter un oeil sur les 3 gigantesques tableaux de Yan Pei-Ming en hommage à Courbet, peintre chinois contemporain. C’est saisissant. Un enterrement à Shanghai jusqu’au 12 janvier 2020.

Du Douanier Rousseau à Séraphine.

C’est une explosion de couleurs, de fleurs, de paysages des peintres dits naïfs ou primitifs modernes que vous pouvez découvrir avec plaisir au musée Maillol, jusqu’au 19 janvier 2020. Les bouquets de Séraphine Louis tiennent compagnie aux femmes de Dominique Peyronnet et Jean Eve, aux poupées d’André Bauchant, aux paysages et fauves du Douanier Rousseau, sans oublier Ferdinand Desnos, René Rimbert et Louis Vivin. A ne pas manquer