Toyen, l’écart absolu.

Cette artiste peintre pragoise a traversé le siècle sans jamais renier ses rêves et sa révolte. Inclassable, singulière, elle s’est créée un monde à part, très personnel. Je ne connaissais rien de sa peinture, je l’ai découverte en voyant cette exposition qui lui est consacrée. J’ai tout aimé de son œuvre, le côté presque naïf de ses débuts, ses couleurs, ses penchants pour l’onirisme. Merci au Musee d’Art Moderne de sortir des sentiers battus et faire découvrir à chaque nouvelle exposition un univers de peintres méconnus. C’est à découvrir jusqu’au 24 juillet.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s