Léon Bonvin, 1834-1866, une poésie du réel.

Ce dessinateur, peintre timide, modeste et méconnu est mis a l’honneur à la Fondation Custodia. Ses ravissantes et délicates aquarelles de fleurs lui ressemblent. Courez les découvrir jusqu’au 8 janvier.

N’oubliez pas de passer au 1 er étage pour les dessins français du XIXe siècle.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s