Clara Haskil – Prélude et fugue.

Les soirées se suivent et ne se ressemblent pas …. Merveilleuse soirée avec de sublimes interprètes Laetitia Casta en Clara et Isil Bengi au piano. Texte intéressant de Serge Kribus retraçant la vie de cette extraordinaire pianiste, mise en scène sobre de Safy Nebbou, l’ensemble est une réussite. Je suis sous le charme de Laetitia qui joue avec finesse et intelligence tous les personnages. Courez au théâtre du Rond-Point jusqu’au 23 janvier, à 21 heures.

Maman.

Éric Elmosninon interprète merveilleusement le mari Bernard et Felix Moati joue un touchant fils pour explorer les liens mère/enfant. L’actrice de cinéma Vanessa Paradis compense son manque d’expérience par sa fragile présence qui sied bien au rôle de mère écrit pour elle, sur mesure par son mari Samuel Benchetrit. Une agréable soirée au théâtre Édouard VII, jusqu’au 16 janvier.