Le voyage de Gulliver.

Ne rater pas ce voyage divertissant pour les enfants et leurs parents. Une libre adaptation du roman de Jonathan Swift vous conduira au pays des lilliputiens. Une mise en scène colorée et musicale de Christian Hecq et Valérie Lesort vous enchantera. Le comédien et les marionnettes sont éblouissants. C’est au théâtre Louis-Jouvet, Athénée jusqu’au 28 janvier. Une soirée formidable.

Clara Haskil – Prélude et fugue.

Les soirées se suivent et ne se ressemblent pas …. Merveilleuse soirée avec de sublimes interprètes Laetitia en Clara et Isil Bengi au piano. Texte intéressant de Serge Kribus retraçant la vie de cette extraordinaire pianiste, mise en scène sobre de Safy Nebbou, l’ensemble est une réussite. Je suis sous le charme de Laetitia qui joue avec finesse et intelligence tous les personnages. Courez au théâtre du Rond-Point jusqu’au 23 janvier, à 21 heures.

Maman.

Éric Elmosninon interprète merveilleusement le mari Bernard et Felix Moati joue un touchant fils pour explorer les liens mère/enfant. L’actrice de cinéma Vanessa Paradis compense son manque d’expérience par sa fragile présence qui sied bien au rôle de mère écrit pour elle, sur mesure par son mari Samuel Benchetrit. Une agréable soirée au théâtre Édouard VII, jusqu’au 16 janvier.

Palais disparus de Napoléon.

Ce sont trois des principaux palais, les Tuileries, Saint -Cloud et Meudon qui ont brûlé durant la guerre franco-allemande en 1870/71. Cette intéressante exposition révèle Napoléon comme grand amateur d’art et protecteur de l’artisanat d’art. À ne pas manquer, c’est à la Manufacture des Gobelins jusqu’au 16 janvier.

Maîtres anciens

François Clavier est un formidable interprète des textes autobiographiques de Thomas Bernhard. Cette critique ironique et acerbe de l’Etat, des institutions, de l’Art reste d’actualité. J’ai trouvé ce spectacle d’une heure vingt, un peu long. A voir du mercredi au samedi à 19h jusqu’au 29 janvier au théâtre des Déchargeurs.