Delacroix Et La Nature.

C’est toujours un plaisir de voir la Place Fürstenberg où se niche le musée Eugène Delacroix. Le peintre apprécie la nature, il multiplie ses séjours à la campagne, à la mer et observe les animaux. Quelques tableaux illustrent ces observations de la faune et la flore. N’oubliez pas de visiter son atelier et l’agréable jardin bien fleuri en cette saison. Jusqu’au 29 juin. À apprécier l’accueil plus que charmant de tout le personnel du musée.

La cathédrale américaine de la Sainte Trinité.

C’est grâce aux dons de la communauté chrétienne américaine que l’architecte anglais Edmond Street, grand spécialiste du style néo-gothique, pût diriger les travaux pendant 4 ans. Elle fut consacrée le 25 novembre 1886, jour symbolique de l’inauguration de la Statue de la Liberté. Un magnifique retable datant du XVe siècle ainsi que 2 orgues, de splendides vitraux aux vives couleurs inspirés du Te Deum. Ne pas oublier de visiter le petit cloître dédié aux morts des dernières guerres. Les messes célébrées en musique y sont nombreuses. Consulter leur site pour voir l’agenda de leurs multiples concerts et des visites de cette magnifique cathédrale. On peut assister à des concerts gratuits tous les dimanches à 15 heures.

L’Église Américaine de Paris.

C’est la première église indépendante construite hors des U.S.A. L’architecte Carroll Greenough dirigea les travaux et l’inaugura en septembre 1931. Ce grand bâtiment néo-gothique est orné de riches vitraux dont 2 de Tiffany, d’un orgue, d’une chaire ornée de statues récentes en bois de tilleul et d’une chapelle attenante. En 1960, elle accueillit la première réunion en langue française des Alcooliques Anonymes créée par Joseph Kessel pour aider sa femme alcoolique. Aujourd’hui, en plus des messes célébrées tous les dimanches, il y a des classes maternelles bilingues, des concerts et de nombreux mariages de couples japonais venus spécialement du Japon pour célébrer leurs noces. Cette église mérite sa visite.