La petite fille de Monsieur Linh.

petite fille de Mr. linhAdaptation intelligente du beau roman de Philippe Claudel mis en scène par Célia Nogues, adapté et interprété avec grand talent par Sylvie Dorliat, à voir au Lucernaire jusqu’au 11 août. La voix de la narratrice vous emmène dans en voyage touchant et sensible, avec quelques bouts de tissu, une lanterne et un banc.

Nouvelle chronique que vous attendiez tous : état des lieux des toilettes des musées, opéras, restaurants et autres…

à force de pester contre les toilettes indigentes ou absentes des lieux publics, j’ai décidé de leur consacrer une pleine rubrique. A suivre, à Paris, en France et à l’étranger.

WC Musée Ors

Au Musée d’Orsay, plutôt propres mais difficile d’accès, l’escalier est raide, si on ne connait pas les coulisses pour trouver l’ascenseur aurez de chaussée, tout à fait à gauche en entrant. Un autre est disponible au rez de chaussée, en voyant une grande exposition côté Seine, mais il faut le connaître.

 

 

 

Le plus de carreaux et propre, si vous allez à la Bibliothèque Germaine Tillion au Trocadéro

WC bibliot GT

Au Louvre, il ne faut pas être presser, il y a toujours la queue. En quantité insuffisante et pas toujours propre, c’est une image désastreuse donnée aux nombreux touristes venus du monde entier. Pour les habitués, il y en a dans les étages, moins nombreux mais plus propres car introuvable. Indignes de ce grand musée qu’est le Louvre !

Les expositions de la Fondation Custodia, rue de Lille,  sont captivantes et originales.
Au rez de chaussée, les toilettes sont propres et élégantes à l’image de la Fondation.

WC BNF mittAu rez de chaussée, à gauche en entrant à la BNF Mitterand, pas de queue, mais tout juste propres (ils sont deux).

WC confluence)A Lyon, au Musée des Confluences, ils sont à chaque étage, propres et faciles à trouver.

WC St EstepheUne église baroque à Saint Estèphe,  des toilettes colorées à l’image des fresques, très propres, bien agréables à découvrir en plein Médoc.

Bien propres et spacieux chez un notaire, rue des Pyramides(à gauche) et à la clinique Blomet, dans le XV ème.

De gauche à droite, des toilettes vétustes (à gauche) et l’escalier du Vauban (7 ème) et celle aussi vétuste du Clos Bourguignon (rue Caumartin, 9 ème) et ce qui à de mieux au restaurant Uma Nota, (rue Réaumur, 2 ème) spacieux, propre, branché et presque calme.

WC Club Med C’est à Vittel, au Club Med, propre, spacieux, seul ombre à ces lieux ‘vintage’, le papier de toilette pire que dans les trains ! Ce n’est pas peu dire.

Musée Guimet – 3 expositions.

Ombres de ChineVictor Segalen – A l’occasion du centenaire de sa mort sont réunis des stèles, statues et photographies qui rappelle sa passion pour les caractères anciens chinois;, jusqu’au 23 septembre.

Sur la route du Takaido ou route de la mer de l’Est, de la collection Leskowicz –

Ces 53 magnifiques gravures d’une édition originale d’Utagawa Hiroshige illustrent les 53 relais de la route de Tokyo à Kyoto de l’époque Edo. Un ensemble époustouflant à prendre le temps de découvrir jusqu’au 23 septembre.

Bouddha, la légende dorée –

Bonté, sérénité, charité, beauté, debout, assis, marchant, couché, en bois, en pierre, en marbre, en jade, brut ou doré, ces statues et thangkas, présentations de Bouddha viennent de Chine, du Cambodge, de l’Inde, du Japon, de Thaïlande, du Pakistan… Cet ensemble admirable est réuni jusqu’au 4 novembre. J’ai été subjuguée; à voir et revoir.

N’hésitez pas à faire une pause asiatique au restaurant du sous sol un peu tristounet, mais bon et raisonnable. N’oubliez pas de passer par la boutique pour de futurs jolis cadeaux originaux.

A Lyon – Le monde en tête.

C’est au Musée des Confluences que l’on peut admirer l’admirable collection de coiffes réunies par Antoine de Galbert dont il a fait don au musée. Vous faîtes le tour du monde en découvrant toutes ces parures symboliques plus inspirées les unes que les autres. C’est jusqu’au 15 mars 2020

Yokainoshina -esprits du Japon – Autre exposition intéressante à voir dans ce même musée jusqu’au 24 août prochain. Des objets sont présentés avec de superbes photos contemporaines de Charles Fréger. Découvrez les fondements des croyances japonaises jusqu’aux pratiques actuelles.

Le Musée des Confluences est un musée d’histoire naturelle, d’anthropologie et des civilisations. Autres expositions à voir avec vos enfants : Mini-monstres les invisibles jusqu’au 3 mai 2020 et Les coléoptères, insectes extraordinaires jusqu’au 26 juin 2020.

Point fort  : La brasserie des confluences, pour une pause gourmande avec un menu agréable à 24 euros.

Point faible : la boutique, pas une carte postale sur ces expositions.

Berthe Morisot.

Enfin une exposition lui est consacrée au Musée d’Orsay jusqu’au 22 septembre. Berthe Morisot a eu le tort d’être une femme talentueuse  à l’époque où les femmes étaient obligées de rester au foyer ! Elle a pu de son vivant avoir un tableau acheté par un musée. Ne manquez pas d’aller admirer tous ces tableaux  plus délicats et ravissants les uns que les autres, un enchantement et d’une modernité certaine.