Eux sur la photo et l’eau qui dort d’Hélène Gestern chez Arlea

L’échange de lettres d’Hélène et Stéphane, à la recherche des mystères entourant leurs parents respectifs, se lit d’une traite. Le même charme se dégage de cette correspondance « Eux sur la photo » que dans le court roman d’Hélène Hanff : 84, Charing Cross Road sorti en 1970 et celui plus récent, en 2007 : « Le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates » de Mary Ann Shaffer et Annie Barrows. Lequel je préfère, je ne sais ! Un bon conseil : lisez les trois.

J’ai apprécié son écriture délicate, ciselée et poétique pour décrire la nature. Intrigue policière, disparition, amour tenace, laissez-vous porter au fil des pages par la magie des mots de « L’eau qui dort ».

Voyager avec quelques polars….

En France, avec Jacques Expert « Plus fort qu’elle », manipulateur et élégant. En Espagne, avec Carlos Salem «La dernière affaire de Johnny Bourbon » intègre et réjouissant. En Grèce, avec Minos Efstathiadis « Le plongeur » glauque. Au Japon, avec Akimitsu Takagi « Irezumi » tatoué. En Norvège, avec Samuel Bjork « Le hibou » cybernétique et rituel. En Amérique, avec Michael Connelly « En attendant le jour » maritime et sauvage.

Beaux pieds – bon plan.

Je marche, vous marchez, soignez vos pieds ! J’ai testé et vous recommande vivement l’Institut National de Podologie, 6 rue Sainte Anne. Il suffit de prendre un rendez-vous et pour 15 euros un élève de 3 ème année soignera vos pieds. Possibilité de faire des semelles. Vous trouverez d’autres écoles dans le 15ème ou autres arrondissements.

Les roses fauves de Carole Martinez chez Gallimard.

Laissez vous emporter par le charme de l’écriture de l’auteure de ce roman qui n’est pas sans rappeler son premier roman « Cœur Cousu, sorti en 2007. J’avais vraiment apprécié ce livre. Entre l’Espagne et la Bretagne, entre la guerre et la paix, entre le printemps et l’automne vous hésiterez entre rêve et réalité au fil des pages. Si vous aimez les romans, n’hésitez pas à le découvrir