Madame Butterfly.

La mise en scène sobre et japonisante de Robert Wilson sert d’écrin à une magnifique et frêle Eléna Stikhina dans le rôle titre. C’est beau et poignant. C’est à l’opéra d’Amsterdam.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s