Apollinaire, aurevoir, adieu.

Pierrette Dupoyet narre la brève rencontre dans un train de Guillaume Apollinaire et d’une jeune institutrice Madeleine Pagès. Création, mise en scène et interprétation de Pierrette Dupoyet, elle fait revivre avec brio les émois de cette jeune fille dont la vie fût à jamais bouleversée par cette éphémère rencontre. Instant magique dans un lieu non moins magique : une splendide péniche La balle au bond, sur le quai Malaquais, face à l’Académie Française. Programmation intelligente d’Hélène Tirole pour son association ‘lemotdanstoussesarts.fr’ à suivre. Je vous conseille de me suivre en avril prochain sur les traces de l’aventurière Alexandra David-Néel, jouée par la même excellente Pierrette Dupoyet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s