Nouvelle rubrique

vinSituation inédite. puisque nous sommes tous cloîtrés dans nos demeures où qu’elles soient. Je vous propose cette nouvelle rubrique pour vous aider à varier vos menus. Je n’ai pas trouvé de nom qui me convienne pour définir cette rubrique essentiellement culinaire, donc à défaut, j’ai choisi ‘choses bues’. Pour la 1 ère fois de ma vie, je me suis permise d’ouvrir une bouteille de vin, pour moi toute seule. Autant boire un verre par jour de l’excellent vin (bourgogne), je ne suis pas chiche et vous donne le nom de mon fournisseur préféré Melvin : son mail knignt.vins@gmail.com pour lui demander son tarif, commander et être livrer à domicile. Passons aux conseils culinaires : je vous recommande mon régime favori « mlm » ou « mange la moitié ». Facile à suivre, car moins d’exercice, chez soi on marche ! moins d’appétit. Tout bénéfice, car besoin de sortir pour faire des courses, économique et être civique. Se faire la cuisine au quotidien permet de choisir sa cuisson ‘diététique’, ce qui n’est pas le cas au restaurant. Résultat après une semaine 1 kilo de perdu.

Comme il vous plaira

à méditer cette phrase de Shakespeare : « Comme j’étais à la maison, l’endroit valait mieux. »                                                                                                                                                 ou ce proverbe : « Comme l’oiseau qui erre loin de son nid, ainsi l’homme qui erre loin de son pays. »

Est ce que j’ai une gueule d’Arletty ?

La vie trépidante d’Arletty de sa naissance à sa mort est mise en scène par Johanna Boyé. 4 artistes , dont un pianiste, chantent et dansent tous les nombreux personnages qui jalonnent la vie de cette artiste. Plein de vie et d’entrain, ce spectacle distrayant gagnerait en étant un peu plus court; l’inconfort des dures banquettes doit y être pour quelque chose. A voir jusqu’en mai au Petit Montparnasse.

Cézanne et l’Italie des maîtres.

C’est un parti pris du musée de présenter en regard les tableaux du peintre et des grands artistes italiens ( et autres)  d’hier le Tintoret, Giordano, Le Gréco, Ribera, Giordano, Poussin… et des modernes Carrà, Morandi,  Soffici, Rosa. Une occasion de voir des magnifiques oeuvres moins connues rassemblées autour de Cèzanne. Il faut mieux réserver au musée Marmottan, jusqu’au 5 juillet.

32 grammes de pensée – Essai sur l’imagination graphique

Vous traversez 2 cours, vous descendez un vieil escalier et vous vous retrouvez dans ce lieu magnifique, caché au regard des passants, au  4 rue Martel  : l’Enseigne des Oudin. Nous étions réunis pour la présentation par les auteurs Nicole Marchand-Zanartu et Jean Lauxerois de leur passionnant ouvrage.  La force d’une seule image accompagné d’un texte reflète une idée, une théorie ou un monde. Regroupant des dessins d’ architecte, poète, peintre, mathématicien, écrivain, danseur, ethnologue ou cuisinier …. à découvrir chez Médiapop Editions.

Un espoir.

Il m’aura fallu 48 heures de réflexion pour comprendre pourquoi je n’avais pas adhéré à la pièce. Sujet intéressant : les trois reflets de l’adoption, de bonnes actrices avec un faible pour Christine Gagnepain en mère biologique; mais les entrées et sorties permanentes du trio d’actrices ne m’ont pas permis d’accrocher et m’ont fait paraître cette pièce d’une heure, interminable. A vous de juger, c’est au studio du théâtre de l’Athénée à 20 heures, jusqu’au 28 mars.

Un voyage d’hiver

Un mot me vient à l’esprit HARMONIE entre la chanteuse Noëmi Waysfel à la voix limpide (un nom à retenir), le pianiste Guillaume de Chassy, les lumières Nicolas Roger et surtout la vidéo de Lionel Monier qui enrichit considérablement la compréhension de ces lieds de Schubert. N’hésitez pas à aller jusqu’au 7 mars au théâtre de l’Athénée, il reste des places. Quelle magnifique soirée !