Pensez

aux soupes, faîtes avec vos légumes du jour : carottes, poireaux, endives, chou-fleur, navets, champignons au choix et une pomme de terre pour donner de la consistance. Sans oublier des herbes persil, coriandre et ou gingembre. Mon secret pour donner du moelleux, ajouter ‘une vache qui rit’ quand vous moulinez votre soupe.

Anticipez

C’est Pâques dans 15 jours ! Pensez à commander par internet, pour gâter vos grands et petits enfants, j’ai choisi ‘jadis et gourmande‘ mais il y a aussi ‘la maison du chocolat‘  et autres chocolatiers.

Usez

du pain de mie pour faire des croque monsieur, sur votre tranche de pain posez un morceau de jambon de Paris, un peu épais, dessus déposez du gruyère râpé mélangé à un oeuf battu; quelques minutes au four pour gratiner. Servir chaud avec une salade.
Variante, des toasts aux sardines; ouvrir une boîte de sardines à l’huile d’olive, ôter la queue et l’arête principale, les mélanger avec de la moutarde blanche de Dijon, suffisamment pour cela ne soit pas fade. Recouvrir les tranches de pain du mélange, au four pour dorer, servir chaud avec une salade.                                                                               En dessert, ne pas oublier les pains perdus ! Mettre du lait dans une assiette à soupe, dans une autre, battre 2 jaunes d’oeuf.  En aller/retour dans le lait, pour que la tranche de pain de mie soit moelleuse (pas trempée), puis dans l’oeuf, dorer les deux côtés dans une poêle chaude dans une noisette de beurre et/ou huile de tournesol. Saupoudrer de sucre en poudre, servir chaud, dégustez  …

Pensez :

aux aliments qui se gardent une semaine au frigidaire, les  saucisses de Frankfort en hot-dog ou en salade et aux harengs, en sachetavec des pommes de terre à l’eau,  tièdes, faciles à cuisiner.

Des gratins.

J’utilise mes plats en pyrex qui font au four et faciles à laver. Je les enduits de beurre avant de mettre les ingrédients.                                                                                                         J’ai un faible pour le gratin dauphinois, aux pommes de terre, simple à faire, roboratif, il accompagne n’importe quelle viande.                                                                                           Celui aux macaronis (recette de ma maman); cuire des macaronis, bien les égoutter, ajouter des dés de morceaux de jambon un peu épais, napper de sauce béchamel afin que les macaronis soient moelleux, ajouter un peu de gruyère râpé et des noix de beurre, puis au four. C’est un repas complet qui plaira aux petits comme aux grands.                      Plus diététique, celui au chou-fleur, aux courgettes avec du fenouil, aux poireaux, aux endives ou autres légumes.

Du bon usage

De la table, tout simplement s’y mettre. Même seule, je mets mon couvert pour les 3 repas et ne mange pas devant la télévision ou autres. Je n’écoute pas les nouvelles que de la musique. Bon appétit.

Du rizcomme mesure, un verre à peine plein,  me fait trois repas. Je le décline, chaud avec du parmesan ou du gruyère râpé, en salade, dans une soupe ou pour farcir des tomates avec du thon, un oeuf, une olive noire pour la décoration. Cela fera un repas complet.

Modes de cuisson.

Comme vous l’avez compris, j’apprécie particulièrement la cuisson au micro onde, en papillote dans le papier cuisson pour le poisson, les compotes, réchauffer les légumes, fondre le chocolat… quelques secondes/minutes votre aliment est cuit/chaud sans perdre sa saveur et ses vitamines. En prime, pas de casserole à laver.                                                   Le fait-tout pour la cuisson vapeur pour préserver le goût des aliments qu’ils ne trempent pas dans l’eau. C’est plus long, mais plus savoureux.                                                   La poêle pour saisir la viande ou dorer des légumes, un résultat croustillant mais l’utilisation de l’huile est moins diététique. La poêle est plus astreignante à nettoyer, parfois les aliments attachent.                                                                                                              Le four pour les poulets, canards, pintades, carré d’agneau/porc, gratins, pâtisseries bien pratiques quand on a du temps.                                                                                                       La cocotte, car vous pouvez mijoter ragouts ou braiser des viandes.

A vos fourneaux, les enfants vont adorer partager ces moments gourmands.

Menus variés pour quelques jours.

Je suggère des recettes pour vous aider à composer vos repas si vous manquez d’idées. Les quantités sont pour une personne en prévoyant exprès des restes pour les repas du lendemain. Gain de temps, économie de moyens. A multiplier par le nombre de convives qui partagent votre table. Amusez vous bien, le tout en musique, et surprenez votre famille par vos talents culinaires.                                                                                                 Pas d’estomac vide le matin, thé, café, chocolat ou jus de fruit (frais), quelques tartines de pain grillées du congélateur, pour la délicieuse odeur de pain agrémenté, pour moi, de fromage pas trop fort, tomme ou emmental pour le calcium. Pour vous,  miel ou confiture.

A déjeuner, du poisson blanc + un peu de sel et poivre, en papillote, et des pommes de terre, à éplucher,  à la vapeur. 3/4 par personne, suivant la taille de la pomme de terre et l’âge du convive. Doubler la quantité pour vos restes donc 6 par personne.                    Pour diner, quelques feuilles de salade verte ou endive, ajouter 1 pomme de terre cuite d’à midi par personne, 1/2 avocat, 1 kiwi, quelques grains de grenade pour la décoration. Important, la vinaigrette. Remplacer le sel et le poivre par une cuillerée de moutarde blanche, la monter comme en mayonnaise avec de l’huile d’olive, puis ajouter vinaigre de vin ou de cidre. Un repas complet facile à faire, terminer par un yaourt ou un fruit.                                                                                                                                             Le lendemain, 1 côte d’agneau grillée dans une poêle, avant de dorer votre viande, faites dorées vos pommes de terre restantes, puis ajouter la côtelette. Facile, les pommes de terre sont cuites et épluchées. Qu’une poêle à laver !                                                               Le soir, pourquoi ne pas se servir d’un sachet de couscous ‘tipiak’, 1m30 dans l’eau bouillante salée. Un sachet m’a fait trois repas. Accommodé avec des légumes et des olives, avec du poisson et en salade.                                                                                        Autre jour1 côte de veau -grillée à la poêle avec 3/4 carottes par personne (x par 2 ) cuits à la vapeur, à dorer avec la viande.
Le soir, les carottes agrémentées en salade avec des herbes : coriandre, persil, estragon, origan ou gingembre et quelques feuilles de salade.     A SUIVRE