Charonne !

Une excursion dans le XXé arrondissement, un voyage dans l’ancien quartier de Charonne. il garde quelques vestiges du petit et grand Charonne réunit aujourd’hui avec la place la Réunion. De la Cité Aubry au Passage Poule, le passant averti peut admirer l’ Eglise Jean de Bosco datant des années 1930 avec ses mosaÏques et magnifiques vitraux; le jardin qui porte le nom d’un poéte oublié Pierre Emmanuel, juste en dessous du cimetière du Pére Lachaise; le passage rouge et noir de la CNT espagnole, et les maisons en bois du premier passage des eco jardins. Quelques bons restaurants valent aussi le déplacement.

MAS

 

Le Musée Aan de Stroom a ouvert ses portes  en mai 2011, à Anvers, à 2 pas du port.
Il présente à chacun de ses étages des collections diverses autour de l’ethnographie, anthropologie et la marine. Des escalators et ascenseurs desservent chacun des étages.
Les portes s’ouvrent toutes seules à votre arrivée. Au premier, les réserves, un regard privilégié dans les coulisses du MAS, génial ! tout ce qui ne peut pas être présenté dans les expositions actuelles, est rangé des vitrines grillagées. On peut voir ou deviner les  tableaux, sculptures et autres objets divers et variés. A chacun des étages, une exposition différente; celles du mois de septembre : « Photographe de la Ville »; « Les secrets du chocolat » sur le cacao; « La vie et la mort, des Dieux et des hommes »; « Port Mondial, du commerce et de la navigation »… ne pas oublier de monter au dernier étage pour admirer Anvers à ses pieds et voir la tête de mort faite dans le dallage de l’entrée du musée. Plein de restaurants et bars vous attendent à ses pieds.
Au centre ville, la Maison Rubens vous attend. Sa maison, son atelier, son jardin, ses oeuvres et ses collections sont autant de curiosités.

« Every end is a new beginning »

imm Art déco Tortameunier.jpgJ ensor3025

De 1868, date de la Fondation de la Société Libre des Baux-Arts à 1914, cette exposition présente diverses des peintres, sculpteurs, dessinateurs, architectes tels James Ensor, Constantin Meunier, George Minne, Henri Van de Velde, Fernand Khnopff, Victor Horta. Tableaux, statues, meubles, verreries et bijoux retracent cette période florissante des années 1920. Des tableaux assez sinistres montrent les classes laborieuses. Seule note de gaité à la fin de cette grande exposition, ces vases aux couleurs éclatantes. A voir au Musée des Beaux-Arts à Bruxelles. Ne pas oublier d’admirer avant/après tous les tableaux de Magritte.

Arenenberg, un lieu de nostalgie.

A 15 minutes de Constance, une bonne heure de Zurich, s’élève le domaine d’Arenenberg. Il est passé de main en main depuis 600 ans avant qu’Hortense de Beauharnais, belle-fille de Napoléon 1er le choisit comme lieu d’exil, en 1817. Elle aménagea ce château avec goût et s’y installa avec son fils Louis Napoléon, qui devient plus tard le dernier empereur des Français, Napoléon III. Le château est entouré de parcs et de jardins pittoresques et bénéficie d’une splendide vue sur le lac de Constance. On peut visiter les 3 étages en montant un escalier en colimaçon à la rampe magnifique. Au rez de chaussée se trouvent une belle entrée, la serre, un salon, la salle à manger et une salle de billard Au 2 étage, les appartements du prince Louis Napoléon et des dames de compagnie; au 3 ème, les chambres des domestiques. Tissus d’époque ou restauration, meubles, tableaux, pendules, vaisselles et verreries d’antan, tout donne l’impression de voir vivre Hortense, Napoléon III et sa veuve Eugénie.                                                                                   Aujourd’hui, les bâtiments abritent un centre de formation et de conseil; une boutique avec des objets évoquant Hortense et les siens. Un hôtel confortable et un bon restaurant accueillent de nombreux séminaires et colloques. Une petite chapelle toute bleue, dans le parc, ouvre sa lourde porte pour se recueillir. La cave se visite aussi, 3 hectares de vigne entourent le domaine. Je suis restée sous le charme de cet harmonieux manoir, du raffinement de la décoration et  de l’admirable vue sur le lac.
Accueil charmant et compétent, je remercie particulièrement Christiana Egli, Conservateur en chef, qui a grandement contribué à la réussite de la visite.

La Cathédrale et la Bibliothèque abbatiale de Saint Gall.

bas pla:orgueSt g

La première église abbatiale fut construite vers 719. Erigée de 1755 à 1766, l’église actuelle est l’un des derniers édifices sacrés du baroque tardif. Une restauration intérieure (19662-1967) lui redonne son aspect d’origine. elle est classée au patrimoine culturel mondial de l’UNESCO. J’ai vivement admiré la splendeur de l’orgue restauré en 2O13, des confessionnaux différents les uns des autres, de la grille du choeur ornée de fleurs mais encore plus la Bibliothèque.

bas-bibli1-e1506159878896.jpg

C’est la bibliothèque de l’ancien couvent des bénédictins, dont l’origine remonte à l’ermitage fondé par le moine irlandais Gall vers 612. Dès le  9e siècle, elle fut florissante. Elle devint l’un des grands foyers culturels de l’Occident européen. Elle vécut un second âge d’or au XVIIe et XVIIIe siècles. Après la sécularisation du couvent, en 1805, elle fut confiée aux soins de l’administration catholique du nouveau canton de St Gall. Elle a été édifiée dans le style baroque tardif dans les années 1758-1767. Elle est l’oeuvre des artistes de la région. La Bibliothèque abbatiale conserve aujourd’hui encore 170 000 volumes. C’est l’une des plus importantes collections de manuscrits au monde. N’hésitez pas à venir découvrir, dans cette jolie ville, ces trésors.

Une journée à Giverny

Il suffit de prendre le train à la gare Saint Lazare, 50 minutes après vous êtes à Vernon où vous attend une navette qui vous mène au vaste parking, à 10 minutes à pied des jardin et maison de Claude Monet. C’est vraiment émouvant de visiter sa maison, de voir sa chambre, son atelier, sa cuisine et surtout les étangs avec les nymphéas. Les iris, les pavots, les glycines sont épanouis en cette saison, c’est ravissant malgré le nombre de touristes du monde entier.

 

A 2 pas, le musée des impressionnismes présente une belle exposition  intitulée « Tintamarre ! intruments de musique dans l’art » jusqu’au 2 juillet. Peu de monde dans ce beau musée tout neuf. La boutique a un choix plus diversifié que celle de la maison de Monet et vous ne faites pas la queue !  Ce tableau de James Tissot a pour nom ‘Trop tôt »trop tôt