Yoann Bourgeois

accueillit au Panthéon, grandiose et magnifique variation autour du Pendule de Foucault. Il installe ses acrobates-équilibriste sur un trampoline, un plateau tournant pour trouver des points d’équilibre. Le lieu accroit le mystère et les équilibres précaires. Moins de surprise pour beaucoup d’entre nous qui l’avaient déjà découvert en juin dernier à l’Espace Pierre Cardin.

Gala

gala-j-bel.jpg

Il m’est difficile d’expliquer le spectacle GALA de Jérôme Bel. Une vingtaine de danseurs professionnels et amateurs, de tous âges et de toutes origines sociales, sont réunis sur scène. Je passe le passage de photos de diverses salles de spectacle du monde d’une quinzaine de minutes qui ouvrent le spectacle. Il dure une quinzaine de minutes et c’est bien trop long. Jérôme Bel continuant son travail de recherche sur le « bien danser »  des professionnels ou sur le pur plaisir de danser des novices lors d’une seule représentation : le Gala. La première partie montre un pas fait par un(e) danseur (se) reproduit par un(e) novice. La seconde partie, la plus réussie à mon avis, l’inverse. Chacun laisse s’exprimer son savoir, son talent ou son envie, suivi par le reste de la troupe. Le meilleur numéro est celui de Mickaël Jackson, puis New-York, New-York. Formidable. C’est différent et réjouissant. A voir au Théâtre du Rond-Point des Champs Elysées jusqu’au 15 octobre.