Giovanni Boldini. Les plaisirs et les jours.

De la Finlande à l’Italie, il n’y a qu’un escalier à franchir. N’essayez pas de regarder les deux expositions l’une après l’autre. Chacune mérite son temps de visite. J’ai adoré ses grands portraits ébouriffés et ébouriffants de l’aristocratie parisienne à la Belle Époque. Quel plaisir de contempler ces femmes magnifiques ! C’est au Petit Palais jusqu’au 24 juillet.

Albert Edelfelt, (1854-1905), lumières de Finlande.

Il vécut à Paris de 1874, il devint célèbre en 1880 grâce à son tableau de Louis Pasteur. Paysages, portraits, scène de la vie moderne offrent une rétrospective lumineuse et réaliste de ce grand peintre finlandais. Je suis surprise de l’affluence pour ce peintre inconnu des français ! Réservez au Petit Palais jusqu’au 10 juillet.