Musée Nissim de Camondo.

L’annonce d’une exposition d’Edmund de Waal m’avait tenté car j’avais été enthousiasmée à la lecture de son livre »le lièvre aux yeux d’ambre ». Je n’ai rien vu tellement les petits bris de porcelaine sous globe étaient exposés loin ainsi que des lettres posées sur des meubles. Bien décevant. Je me suis assise sur un de ses bancs mis à disposition dans la cour du musée. Il reste à parcourir et à découvrir les multiples tableaux, sculptures, meubles, tapis, horloges, bibelots toute la richesse du XVIIIe répartis dans les divers étages de l’hôtel particulier du comte Moïse de Camondo. Une magnifique et impressionnante accumulation d’objets, j’ai été séduite par les services en porcelaine de toute beauté. Ouvert du mercredi au vendredi de 10 h à 17h30. Agréable le restaurant Camondo attenant installé dans l’ancienne remise aux automobiles de l’hôtel particulier.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s