L’âme primitive

Ossip Zadkine est un des premiers à se tourner vers un nouveau langage sculptural : le « primitif ». Le thème de cette exposition est le dialogue entre les œuvres de celui-ci avec des œuvres d’artistes contemporains. A voir au Musée Zadkine jusqu’au 27 février.

Ossip Zadkine
Marisa Merz
Rebecca Digne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s