Iphigénie en Tauride.

Cette tragédie lyrique se joue jusqu’au 2 octobre à l’Opera Garnier. Une musique splendide, des chanteurs et des chœurs magnifiques gâchés par une mise en scène désastreuse. On regrette tuniques grecques et péplum ! Inutiles : les doubles des chanteurs nu ou habillés, la maison de retraite, le fauteuil roulant, la rangée de lavabos…il reste la beauté du lieu, incomparable.