Pelléas et Melisande.

Un drôle de décor jaune brillant symbolisant la lumière sert de cadre. C’est une piscine on l’on discerne à peine les protagonistes. La musique envoûte. Dommage que les costumes et les maquillages soient si laids. C’est au théâtre de l’Athénée jusqu’au 20 juin.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s