Musée Carnavalet.

Beaucoup de monde ce samedi pour sa réouverture, le musée s’est considérablement agrandi. Il faut le découvrir en plusieurs fois. J’y ai retrouvé les magnifiques enseignes des petits commerçants; des pièces meublés du XVII et XVIII siècles.

Saint-Saëns : un esprit libre.

Une petite et intéressante exposition ouvre ses portes à la Bibliothèque musée de l’Opera Garnier, jusqu’au 10 octobre. L’éclectique Camille Saint-Saëns y est honoré, à juste titre. Ne la manquez pas, vous serez surpris de l’œuvre immense de de ce grand compositeur musicien.

La Samaritaine ouvre ses portes.

Ce mercredi 23 juin , la Samaritaine se dévoile au public, après 16 ans de travaux. L’immense et magnifique verrière déverse la lumière du sous sol au 5 Eme étage. La fresque restaurée éblouit de ses milliers de feuilles d’or. Un spa des Cinq Mondes de 400 m2 près d’un jardin et d’un café prend ses aises. Ce qui m’a frappé c’est l’espace entre chaque stand des marques de cosmétiques connues ou inconnues et de mode de marques intemporelles et de jeunes designers contemporains. Un monde de luxe et de volupté offre à tous une sélection du meilleur dans les domaines de la beauté, de la mode, des accessoires, de la joaillerie, de la restauration. Prendre son temps pour une longue visite.

Dreyfus, l’affaire.

Il ne fait pas trop chaud dans le petit théâtre de la Contrescarpe ! Ne ratez pas l’excellente Pierrette DUPOYET qui interprète magistralement Alfred Dreyfus. Il ne reste que les dimanches 20 et 27 juin à 14h30. Après, il faudra la suivre à Avignon.