Mary Said What She Said.

Subtilement mise en lumière par la magie de Robert Wilson, une silhouette évolue gracieusement sur la scène. Habillée d’une somptueuse robe mordorée, Isabelle Huppert monologue pendant 1 H 45. Une performance très applaudie. On peut regretter que pendant toute le première partie la musique trop forte couvre la voix de l’actrice pourtant équipée d’un micro ! Le texte répété est incompréhensible et toutes ses ‘Mary’ nous perdent comme un puzzle dont on ne retrouve pas la bonne pièce. Je me suis ennuyée et le fait d’être très mal assise n’a pas peu contribué à la longueur de la soirée. A voir jusqu’au 6 juillet.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s