Jacqueline Duhême, une vie haute en couleurs, de Matisse à Prévert.

Peu connue, Jacqueline Duhême a commencé en entrée comme aide d’atelier chez Henri Matisse à l’âge de 14 ans. Elle y rencontre Jacques Prévert, Paul Eluard, Man Ray …. Ses aquarelles lumineuses et naïves illustrent entre autres :’Jean de la lune’ de Prévert, ‘Tistou les pouces verts’ de Maurice Druon, ‘Zazie dans le métro’ de Raymond Queneau. Curieuse, Jacqueline passe avec talent, de l’aquarelle à la tapisserie. A la demande de Pierre et Hélène Lazareff, fondatrice du journal ‘Elle’, elle est engagée pour suivre le voyage des Kennedy à Paris en 1961. Tous les ans, elle recevra une carte de voeux de la Maison Blanche. En 1964, elle peint tous les lieux saints visités par le Pape Paul VI. Elle suit le voyage du Général de Gaulle en Amérique du Sud en 1964. A la demande de Robert Badinter, elle ‘Le livre des droits de l’homme’. En 2014, elle en s’attelle à ‘Une vie en crobards’. C’est à la Bibliothéque Forney juqu’au 13 juillet, de 15 à 19 heures. Accompagnez de vos enfants (ou pas) vous retrouverez une âme d’enfants en voyageant et rêvant avec Jacqueline. Pas d’excuse, en plus c’est gratuit.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s