Anaïs Nin – une de ses vies.

La petite salle Christian Bérard du théâtre de l’Athénée, Louis Jouvet sert d’écrin à la rencontre d’Anaïs Nin, Henry Miller et sa femme June, triangle amoureux défrayant la chronique dans les années 60. Texte érudit et mise en scène précise de Wendy Beckett, acteurs convaincus et convaincants Célia Catalifo, Laurent d’Olce, Mathilde Libbrecht et Laurent Maurel; stylisme de Sylvie Skinazi, à la hauteur font de cette pièce une réussite. Il faut mieux avoir une connaissance minimale pour mieux découvrir cette femme féministe avant l’heure. A voir jusqu’au 30 mars.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s