Pentagon Papers

Après les films « Les 2 jours du condor » et « Les Hommes du Président » d’Alan J.Pakula, d’Oliver Stone « JFK, Platoon » voici celui de Steven Spielberg « Pentagon Papers ». Il rend hommage au Washington Post et à sa propriétaire de l’époque, Katharine Graham qui a décidé de publier, bien qu’avec retard sur le New York Times, les documents secrets sur la guerre du Vietnam. Il met moins à l’honneur celui qui a pris le plus de de risque Daniel Ellsberg, l’informateur. Ironie de l’histoire, le film finit sur l’image du futur Watergate. A voir et à réfléchir sur le rôle de la presse. Qu’en est-il aujourd’hui ? Cela m’a plongé dans des abîmes de réflexion. J’ai l’impression d’être un dinosaure ! Ce que m’a suggéré Hadrien (6 ans) qui m’a demandé si j’étais née pendant leur temps. Je reviens en arrière, du temps où petite fille, on allait au marbre pour composer le journal; où les typo (graphes) n’admettaient pas les femmes dans leur imprimerie; où mon père dictait, au milieu de la nuit, son papier qui était pris en sténo pour sortir le matin même: assassinat de JFK; dévaluation ou réévaluation du franc…. Les journalistes, inspirés par Albert Londres, se seraient ‘tués’ pour un scoop. Ils ne diffusaient pas une information qui n’était pas vérifiée. Aujourd’hui, peu de journaux restent et encore moins de journalistes qui prennent le temps de réfléchir et d’écrire, sauf les informations prises et reprises par leurs confrères, consoeurs. Internet et les réseaux ont changé la donne !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s