MAS

 

Le Musée Aan de Stroom a ouvert ses portes  en mai 2011, à Anvers, à 2 pas du port.
Il présente à chacun de ses étages des collections diverses autour de l’ethnographie, anthropologie et la marine. Des escalators et ascenseurs desservent chacun des étages.
Les portes s’ouvrent toutes seules à votre arrivée. Au premier, les réserves, un regard privilégié dans les coulisses du MAS, génial ! tout ce qui ne peut pas être présenté dans les expositions actuelles, est rangé des vitrines grillagées. On peut voir ou deviner les  tableaux, sculptures et autres objets divers et variés. A chacun des étages, une exposition différente; celles du mois de septembre : « Photographe de la Ville »; « Les secrets du chocolat » sur le cacao; « La vie et la mort, des Dieux et des hommes »; « Port Mondial, du commerce et de la navigation »… ne pas oublier de monter au dernier étage pour admirer Anvers à ses pieds et voir la tête de mort faite dans le dallage de l’entrée du musée. Plein de restaurants et bars vous attendent à ses pieds.
Au centre ville, la Maison Rubens vous attend. Sa maison, son atelier, son jardin, ses oeuvres et ses collections sont autant de curiosités.

« Every end is a new beginning »

imm Art déco Tortameunier.jpgJ ensor3025

De 1868, date de la Fondation de la Société Libre des Baux-Arts à 1914, cette exposition présente diverses des peintres, sculpteurs, dessinateurs, architectes tels James Ensor, Constantin Meunier, George Minne, Henri Van de Velde, Fernand Khnopff, Victor Horta. Tableaux, statues, meubles, verreries et bijoux retracent cette période florissante des années 1920. Des tableaux assez sinistres montrent les classes laborieuses. Seule note de gaité à la fin de cette grande exposition, ces vases aux couleurs éclatantes. A voir au Musée des Beaux-Arts à Bruxelles. Ne pas oublier d’admirer avant/après tous les tableaux de Magritte.

Intra Muros

intra-muros.jpg

La dernière création d’Alexis Michalik se passe dans une centrale. Un metteur en scène désargenté donne son premier cours de théâtre à deux détenus. On reconnait la patte de l’auteur, histoires dans l’histoire, on est pris par sa nouvelle pièce après Edmond, Porteur d’histoires…. Mise en scène et jeu des 5 acteurs formidables. Si vous pouvez avoir des places, le théâtre de la Pépinière n’est pas très grand, n’hésitez pas, réservez vite.

A voir, une vie sur mesure

De Frédéric Chapuis. J’avais vu ce monologue musical, il y a au moins 3/4 ans. J’avais trouvé ce trop court spectacle, formidable. Vous avez la chance de découvrir un nouvel artiste de 19 ans et cette histoire bouleversante. Ne le louper pas, c’est au théâtre Tristan Bernard du mercredi au samedi à 19 Heures.

Pinocchio

Présentation de l’Opéra contemporain  « Pinocchio » pour l’ouverture, après rénovation de la Monnaie à Bruxelles. Commandé pour soutenir la création artistique à Philippe Boesmans pour la musique et à Joël Pommerat pour les dialogues. Je penserai que cela serait pire ! La musique, sous la direction d’Emilio Pomarico se révèle mélodique mais répétitive. Six chanteurs interprètent tous les rôles. Les paroles sont bien niaises et simplistes en même temps assez crues pour narrer les mésaventures de Pinocchio. La fée (pas bleue) interprétée par Marie-Eve Munger donne de la flamboyance au spectacle.      A découvrir, pour voir ce qui se fait aujourd’hui.