Séances estivales

as-de-la-jungle1.jpg

Ceux qui me connaissent bien savent combien j’aime les dessins animés.
J’ai ri des aventures et mésaventures des As de la jungle.
Rassurez-vous, j’ai vu d’autres films ‘Le dernier vice-roi des Indes’, ‘Le Caire Confidentiel‘ et ‘Ce qui nous lie‘. J’ai apprécié chacun dans un genre très différent, étant le reflet de son époque. A voir, si vous avez un peu de temps.

Arenenberg, un lieu de nostalgie.

A 15 minutes de Constance, une bonne heure de Zurich, s’élève le domaine d’Arenenberg. Il est passé de main en main depuis 600 ans avant qu’Hortense de Beauharnais, belle-fille de Napoléon 1er le choisit comme lieu d’exil, en 1817. Elle aménagea ce château avec goût et s’y installa avec son fils Louis Napoléon, qui devient plus tard le dernier empereur des Français, Napoléon III. Le château est entouré de parcs et de jardins pittoresques et bénéficie d’une splendide vue sur le lac de Constance. On peut visiter les 3 étages en montant un escalier en colimaçon à la rampe magnifique. Au rez de chaussée se trouvent une belle entrée, la serre, un salon, la salle à manger et une salle de billard Au 2 étage, les appartements du prince Louis Napoléon et des dames de compagnie; au 3 ème, les chambres des domestiques. Tissus d’époque ou restauration, meubles, tableaux, pendules, vaisselles et verreries d’antan, tout donne l’impression de voir vivre Hortense, Napoléon III et sa veuve Eugénie.                                                                                   Aujourd’hui, les bâtiments abritent un centre de formation et de conseil; une boutique avec des objets évoquant Hortense et les siens. Un hôtel confortable et un bon restaurant accueillent de nombreux séminaires et colloques. Une petite chapelle toute bleue, dans le parc, ouvre sa lourde porte pour se recueillir. La cave se visite aussi, 3 hectares de vigne entourent le domaine. Je suis restée sous le charme de cet harmonieux manoir, du raffinement de la décoration et  de l’admirable vue sur le lac.
Accueil charmant et compétent, je remercie particulièrement Christiana Egli, Conservateur en chef, qui a grandement contribué à la réussite de la visite.

La Cathédrale et la Bibliothèque abbatiale de Saint Gall.

bas pla:orgueSt g

La première église abbatiale fut construite vers 719. Erigée de 1755 à 1766, l’église actuelle est l’un des derniers édifices sacrés du baroque tardif. Une restauration intérieure (19662-1967) lui redonne son aspect d’origine. elle est classée au patrimoine culturel mondial de l’UNESCO. J’ai vivement admiré la splendeur de l’orgue restauré en 2O13, des confessionnaux différents les uns des autres, de la grille du choeur ornée de fleurs mais encore plus la Bibliothèque.

bas-bibli1-e1506159878896.jpg

C’est la bibliothèque de l’ancien couvent des bénédictins, dont l’origine remonte à l’ermitage fondé par le moine irlandais Gall vers 612. Dès le  9e siècle, elle fut florissante. Elle devint l’un des grands foyers culturels de l’Occident européen. Elle vécut un second âge d’or au XVIIe et XVIIIe siècles. Après la sécularisation du couvent, en 1805, elle fut confiée aux soins de l’administration catholique du nouveau canton de St Gall. Elle a été édifiée dans le style baroque tardif dans les années 1758-1767. Elle est l’oeuvre des artistes de la région. La Bibliothèque abbatiale conserve aujourd’hui encore 170 000 volumes. C’est l’une des plus importantes collections de manuscrits au monde. N’hésitez pas à venir découvrir, dans cette jolie ville, ces trésors.